Ecrits clandestins de Sainte-Hélène
EAN13
9782262096069
ISBN
978-2-262-09606-9
Éditeur
Perrin
Date de publication
Nombre de pages
480
Dimensions
23 x 14 x 2 cm
Poids
475 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ecrits clandestins de Sainte-Hélène

De

Perrin

Offres

Anonymes, inconnus ; mais surprenants, entraînants, éclairants : voici les derniers textes par lesquels le captif de Sainte-Hélène fait encore, dans le monde, entendre sa voix, la seule arme qui lui reste. Quand le prisonnier le plus gardé de l'histoire réussit l'incroyable exploit de publier sous anonymat trois manuscrits en Angleterre, se jouant de ses geôliers de la plus belle des manières. 1816. À Londres, le docteur Warden, chirurgien du navire qui convoya l'Empereur jusqu'à Sainte-Hélène, publie des lettres sur ses prétendues conversations avec lui. Grand succès. Napoléon comprend le parti qu'il peut en tirer. Le voici qui, en 1817-1818, rédige clandestinement et fait paraître en anglais trois écrits successifs – les Lettres du Cap, les Lettres d'un capitaine de bateau, enfin le Manuscrit de l'île d'Elbe –, chez le même éditeur londonien, à la barbe du gouverneur Hudson Lowe et du cabinet britannique qui ne surent jamais par quelles complicités ces textes étaient parvenus en Angleterre. L'écho fut retentissant, mais jamais le nom du véritable auteur ne fut découvert avant sa mort en 1821. Changeant de style d'un livre à l'autre, Napoléon traite successivement d'épisodes de son épopée, des conditions de sa détention et du caractère imprescriptible de la légitimité impériale, et révèle son génie exceptionnel de la communication sur le seul champ de bataille qui lui demeurait, celui de l'opinion. Il en sortit une dernière fois vainqueur. Ces textes largement oubliés retrouvent vie et signification grâce à l'édition établie par Pierre Branda dans ce nouveau volume de la " Bibliothèque de Sainte-Hélène ", fondée et dirigée par Thierry Lentz.
S'identifier pour envoyer des commentaires.